Constitution et évolution des prix de l’électricité

10 Août 2020 | Suivi et analyse des prix de marchés

Constitution du prix de l’électricité

Plusieurs parties composent le prix final de l’électricité, servant à rémunerer les différents acteurs. En effet, différentes étapes sont nécessaires pour être approvisionné en électricité : la production, le transport, la distribution et la fourniture. En plus du prix de fourniture représentant environ un tiers de la facture, la facture comporte aussi l’acheminement les différentes taxes : la TVA, la CSPE, les taxes locales et la CTA.

Les offres d’électricité existent sous deux formes en France. Avant l’ouverture à la concurrence, les tarifs réglementés de vente d’EDF, dont les prix sont fixés par l’Etat,  étaient les seules offres disponibles. Depuis l’apparition des fournisseurs alternatifs, des offres de marché existent désormais. Les fournisseurs alternatifs proposent des offres de marché dont le prix est fixé librement.

Afin de s’approvisionner en électricité, les fournisseurs achètent l’électricité sur le marché de gros de l’électricité, pour ensuite livrer l’électricité aux clients à travers les réseaux de transport et de distribution. L’électricité ne se stockant pas à grande échelle, le marché de gros assure l’équilibre entre l’offre (production et importations de pays européens) et la demande (consommation finale et exportations). Différents acteurs interviennent alors sur ce marché pour négocier : les producteurs, les fournisseurs, les négociants et les opérateurs d’effacement. Ainsi, les échanges peuvent être faits de gré à gré ou sur les bourses de l’électricité.

Les marchés d’électricité

Le prix spot

Deux types de produits existent, avec chacun un marché associé. Les premiers sont les produits spot ou au comptant. Ils se vendent de la veille pour le lendemain (day-ahead), ou en infra-journalier (intraday). Les livraisons day-ahead se font en « base » (à n’importe quelle heure toute la semaine) ou en « pointe » (uniquement de 8h à 20h du lundi au vendredi).

Ces prix de court terme sont soumis à une très forte volatilité. L’équilibre offre-demande ne se réalise pas toujours, notamment avec la difficulté du stockage de l’électricité et les aléas climatiques.

Le prix à terme

Les contrats de vente et d’achat d’électricité à plus long terme (semaines, mois, trimestres et années à venir) se négocient sur le marché à terme. Le prix est déterminé au moment du contrat. Du fait de cette vision à plus long terme, les prix à terme sont moins volatils que les prix spots.

Bourses et prix de l’électricité

Les différents acteurs du marché se mettent en relation par les bourses de l’électricité. De plus, les risques liés à l’approvisionnement sont réduis grâce aux bourses. En effet, l’ouverture à la concurrence à l’échelle européenne offre un accès à un large pannel de producteurs. Parmi elles, la bourse Epex Spot (European Power Exchange) gère le marché de l’électricité intraday et à terme en France, en Allemagne, en Autriche et en Suisse. Depuis 2019, la bourse NSP (Nord Pool Spot) opère en France pour le marché day-ahead.

Article similaire : prix du gaz

Partagez sur les réseaux :