Suivi de l’évolution des prix de l’électricité

1 Juil 2021 | Suivi et analyse des prix de marchés

Evolution des prix de l’électricité

Prix de l’électricité baseload (bandeau 24/24) pour la livraison sur les années 2022, 2023 et 2024 au début du mois de juillet et évolution sur 30 jours. Source : EEX

Pour le fonctionnement et la composition des prix de marché de l’électricité, veuillez consulter notre article dédié.

Evolution des prix de l’électricité sur le mois de juin 2021

Les prix de l’électricité ont suivi la tendance haussière des prix du gaz et des émissions de CO2 sur le mois de juin. Après la baisse du prix des quotas carbone mi-mai, une nouvelle vague d’engouement a déferlé sur le marché. Elle a notamment été poussée par les objectifs ambitieux du paquet législatif de l’UE « fit for 55 » et un attrait toujours important des spéculateurs. Les prévisions de vagues de chaleur pour l’été soutiennent également les prix .
Résultat, le prix de l’électricité pour livraison en 2022 a ainsi dépassé les 75 €/MWh, soit le niveau le plus haut depuis 2008.

Evolution des prix de l’électricité sur le mois de mai 2021

Le prix de la tonne de carbone a continué de grimper sur le marché , portant le prix de l’électricité pour 2022 a des niveaux records. Les températures toujours en dessous des normales de saison augmentent la pression sur le complexe énergétique. Elles soutiennent le mouvement haussier. Petite lueur d’espoir, l’évolution des prix a connu une parenthèse baissière par la suite, après une accalmie sur le marché du CO2. Depuis, les prix sont repartis à la hausse.

Evolution des prix de l’électricité sur le mois d’avril 2021

A partir de mi-avril, les voyants sont passés au rouge pour les fondamentaux de l’électricité, qui ont atteint des nouveaux records. D’une part, la disponibilité du parc nucléaire est restée assez faible, diminuée par les nombreuses maintenances. S’ajoute à cela une faible production renouvelable. Parallèlement, la vague de froid a fait monter le niveau de demande.
Mais la source principale de cette nouvelle hausse est l’augmentation des prix du complexe énergétique global : prix du gaz, du charbon, du pétrole et principalement du CO2. Avec les nouveaux records de prix atteints par la tonne de carbone, le cours de l’électricité a augmenté de 2 €/MWh en une semaine. Résultat, le Cal 2022 a dépassé les 60 €/MWh en prix de clôture fin du mois.

Evolution des prix de l’électricité sur le mois de mars 2021

L’évolution des prix du CO2 continue de dicter la tendance des prix de l’électricité. La tonne de carbone a atteint un nouveau record de hausse mi-mars à près de 43 €. Cela a eu pour conséquence de faire grimper le prix de l’électricité à des niveaux plus observés depuis deux ans. Cette tendance haussière a été renforcée par la mauvaise disponibilité du parc nucléaire. Il est toujours affecté par les retards de maintenance, et les températures en baisse.

Evolution des prix de l’électricité sur le mois de février 2021

Les prix de l’électricité ont suivi la tendance haute des prix du CO2 sur le mois de février. Si les températures plus douces ont permis une accalmie sur les prix en milieu de mois, la remontée des prix du pétrole et du charbon tirent les prix à la hausse fin février. La visibilité sur l’évolution du marché est très faible et la volatilité des prix importante. Si les perspectives de baisse des prix s’amenuisent avec le retour de l’inflation et la hausse globale des commodités, un suivi très strict du marché s’impose pour pouvoir bénéficier d’éventuelles opportunités suite à la sortie de l’hiver.

Evolution des prix de l’électricité sur les mois de décembre 2020 et de janvier 2021

La hausse des prix de l’électricité entaée en novembre s’est confirmée sur les mois de décembre et janvier. L’année 2021 a ainsi démarrée avec des prix record depuis 2019. En cause principalement, le regain d’optimisme sur les marchés financiers mondiaux causé par le démarrage des campgnes de vaccinations.

S’ajoutent à cet optimisme une forte hausse des prix du CO2 après les annonces de hausse des objectifs de réduction d’émissions carbone de l’UE pour 2030. Le prix de la tonne de CO2 a atteint des prix record en janvier, dépassant les 35 €/tonne.

Enfin, la rigueur de l’hiver a entrainé une hausse du prix du gaz, confirmant la tendance haussière de l’électricité.

Malgré le début des campagnes de vaccination à travers le monde, la situation sanitaire globale reste tendue (nombre record de contaminations aux Etats Unis, propagation de la souche britannique du virus..). Un durcissement des mesures sanitaire est donc à craindre ces prochains temps, entrainant très probablement une nouvelle baisse des prix gaz et électricité.

Evolution des prix de l’électricité sur le mois de novembre 2020

Après la longue période de baisse des mois de septembre et octobre, les prix de l’électricité ont subi une forte hausse au cours du mois de novembre.  Les tensions autour de l’élection américaines combinées aux annonces des laboratoires pharmaceutiques sur l’arrivée prochaine de vaccins contre le Covid ont créé une vague de hausse sur les places boursières mondiale, entrainant avec elle les prix du pétrole, gaz et du CO2, et par la même, de l’électricité.

Mais les effets de ces annonces ont eu un impact différent selon les années de livraison. Si les échéances à long terme (2022 et 2023) ont bénéficié de l’anticipation d’une amélioration de la situation économique et donc de la reprise des consommations associées, l’échéance 2021 est restée conditionnée par le climat morose du confinement dans un premier temps.

Les annonces de RTE sur des probables tensions sur le réseau électrique pour les mois de janvier et février ont finalement entrainé une importante hausse du calendar 2021, cloturant à 46,59 €/MWh au 30 novembre contre 41,2 €/MWh au premier du mois.

Evolution ddes prix de l’électricité sur le mois d’octobre 2020

Les prix de l’électricité pour les échéances 2021 à 2023 ont poursuivit sur le mois d’octobre la baisse entamée mi-septembre. Le calendar 2021 a ainsi perdu plus de 10 % de sa valeur en un mois. Cette forte baisse s’explique par plusieurs facteurs. Tout d’abord, le prix du CO2, dont l’influence sur l’électricité est forte, a également perdu quasiment 15 % de son niveau sur le mois, tiré vers le bas par la crainte d’une deuxième vague de Covid. D’autre part, l’annonce d’EDF sur la hausse de sa disponibilité nucléaire pour l’hiver a permi au marché de se détendre, et l’écart de prix avec l’Allemagne de se réduire (passant de 6 €/MWh à 4 €/MWh en un mois). Puis l’annonce d’un second confinement a finalement entériné la baisse, faisant passer le prix de 2021 sous le prix de référence de l’ARENH, 42 €/MWh (capacité incluse).

La situation sanitaire actuelle et l’écart encore fort entre les prix Allemands et Français (normalement situé autour des 2 €/MWh) laissent penser que la baisse devrait se prolonger sur les jours et semaines à venir. Un hiver rigoureux pourrait cependant inverser la tendance.

Evolution des prix de l’électricité sur le mois de septembre 2020

Malgré une hausse mi-septembre calée sur le cours du CO2, le marché de l’électricité à long terme se détend en cette fin de mois en raison d’une accalmie sur les doutes d’approvisionnement électrique pour cet hiver. En revanche, les prix à court terme (spot) sont toujours soumis à une forte volatilité, principalement due à l’inconstance des moyens de production renouvelables.

Partagez sur les réseaux :