La récupération de chaleur fatale

29 Mar 2021 | Décarbonation et EnR

Qu’est-ce que la chaleur fatale ?

La chaleur fatale est une énergie inhérente à un procédé dont la finalité n’impacte pas le procédé en lui-même. Cette énergie est le plus souvent perdue, rejetée à l’atmosphère sous forme d’effluents gazeux ou liquides.

La récupération de chaleur fatale, représente un enjeux très important dans la réduction des consommations d’énergies, principalement dans le secteur industriel. En effet, selon une étude de 2015 réalisée par l’ADEME et du CEREN (Centre d’études et de recherches économiques sur l’énergie), 51 TWh de chaleur fatale dont la température dépasse 100°C sont produits à l’échelle nationale, ce qui représente 16% de la consommation des combustibles dans l’industrie. Les secteurs présentant les plus grands gisements de récupération de chaleur sont : l’industrie chimique et plastique, l’industrie du verre et du ciment, l’agroalimentaire et le secteur des métaux.

Quel gisement ?

Le Grand Est représente 17% du gisement de chaleur fatale français (8,6 TWh) et présente donc un potentiel très important en matière de récupération de chaleur fatale.

Dans l’industrie, les gisements de chaleur fatale représentent ainsi beaucoup d’énergie perdue. C’est pourquoi l’Ademe (Agence de la Transition Écologique) met des outils à disposition des industriels afin de valoriser les gisements. Ainsi, on peut retrouver des données chiffrées et fiables sur le site de l’Ademe comme source d’information sur les gisements d’énergie récupérable.

De plus, EnergiesDev accompagne ses clients dans ses démarches de performance énergétique et cherche des manières de valoriser les consommations énergétiques des industries.

Le Fonds Chaleur

Mis en place en 2008 par le gouvernement et géré par l’ADEME, le fonds chaleur a pour but de financer les installations de productions d’énergies renouvelable et de récupération (ENR&R) ainsi que les réseaux de chaleurs liés à ces installations. Le plan de relance France relance mis en place par le gouvernement suite à la crise sanitaire consacre 1,2Mds€ à la décarbonation. Pour en savoir plus sur le plan de relance, consultez notre page Plan de décarbonation de l’industrie

Il attribue aux porteurs de projets des aides à l’investissement adaptées, pour permettre aux projets d’être économiquement équilibrés. Ces aides sont cumulables avec les certificats d’économies d’énergies. 

Partagez sur les réseaux :