Prix des garanties de capacité

1 Juil 2020 | Suivi et analyse des prix de marchés

Le mécanisme de capacité électricité

Le mécanisme de capacité a été mis en place en 2017 après avoir été promut par RTE (Réseau de Transport d’Electricité). Ce dispositif demande aux acteurs « obligés » : fournisseurs, distributeurs et producteurs, de contribuer à la sécurité de l’approvisionnement, notamment durant les périodes de pic de consommation.

Les fournisseurs doivent prouver qu’ils ont suffisamment de capacité de production pour la demande de leurs consommateurs. Pour ce faire, les fournisseurs déterminent en premier lieu leurs obligations de capacité par la consommation aux heures de pointes.

Une fois ce calcul validé par RTE (obtention de certificats), la demande est transmise aux exploitants pour s’assurer de fournir l’approvisionnement nécessaire en électricité. Les distributeurs prennent aussi part à ce dispositif, notamment dans l’estimation des obligations et l’obtention des certificats. La Commission de Régulation de l’Energie (CRE) s’assure de la surveillance de ce mécanisme de capacité. Dans le cas où les fournisseurs ne s’assurent pas de leurs obligations, une sanction financière est mise en place.

Estimation des obligations

Les obligations se définissent par deux termes : le coefficient de sécurité, établi par RTE, et d’une puissance de référence.

Le montant du consommateur dû à son fournisseur est déterminé d’une part via sa puissance durant la Période de Pointe 1 (PP1) : période de pic de consommation fixée par RTE. D’autre part, le montant estimé en fonction du prix des garanties de capacité.

En effet, les certificats font l’objet d’échanges sur un marché dédié. Le prix des garanties de capacité (GC) est exprimé en €/MW, dont les enchères sont organisées par EPEX SPOT tous les deux mois. Ces enchères se font pour une année de livraison fixée.

Le marché des capacités

La CRE publie annuellement un prix de référence marché (PRM), défini comme la moyenne des enchères avant cette même année. Ce dernier s’élevait à un peu plus de 9 000 €/MW en 2018, il a depuis doublé pour atteindre presque 19 500 €/MW en 2020.

Le prix des garanties de capacités a fortement augmenté fin 2017. Après une succincte stabilisation, celui-ci a à nouveau subi une hausse pour atteindre un pic à plus de 22 000 €/MW. Malgré une baisse pour l’année 2020 grâce à un volume d’échanges en hausse, le prix est remonté pour l’année 2021 : les dernières enchères d’avril 2020 annoncent un prix environnant les 19 500 €/MW. Ce prix en hausse se reflète dans une augmentation du prix de l’électricité moyen.

Enchère du 15 octobre 2020 : bonne nouvelle pour la flexibilité, pas pour les factures !

Le résultat de la 5e enchère de garantie de capacité électrique dévoile une grande disparité dans les prix selon les années.

Les prix pour les années 2020 et 2021 sont en augmentation par rapport aux dernières enchères des 25 juin et 24 septembre 2020, en clôturant respectivement à 53 634 €/MW et 32 639 €/MW. Le prix pour l’année 2022 est lui en forte baisse, perdant 54 % de sa valeur de juin dernier en clôturant à 18 100 €/MW, proche de son niveau pré-Covid.

Le prix élevé des garanties pour 2020 (proche du prix plafond des 60 000 €/MW) est une bonne nouvelle pour les entreprise ayant fait certifié leurs capacité d’effacement en leur assurant une forte rémunération.

En revanche la hausse du prix de référence pour 2021 est synonyme d’augmentation du coût du mécanisme facturé par les fournisseurs aux entreprises pour l’année 2021.

Tendances à suivre lors de la dernière enchère de l’année le 10 décembre prochain.

Partagez sur les réseaux :